Aller au contenu principal

Les choses commencent à s’accélérer en Italie

Italie

Combien de neurologues faut-il pour avoir un délai moyen d’attente avant la prise en charge (door to needle, DTN) de 30 minutes ?
 
Pour l’Istituto Clinico Città Studi (ICCS) de Milan, ce nombre magique est de quatre. 
 
Dirigé par le Dr Carlo Sebastiano Tadeo, très motivé, et assisté par le Dr Lara di Toro Mammarella, le Dr Barbara Incorvaia et le Dr Raffaella Russo, le Centre d’accidents vasculaires cérébraux ICCS a fait un pas de géant dans l’amélioration de la qualité des soins de l’accident vasculaire cérébral. 
 
Fondé en 2005, le Centre d’accidents vasculaires cérébraux ICCS a été conçu en ayant à l’esprit une série de principes clés basés sur les règles d’or internationales, à savoir : la formation permanente du personnel médical et infirmier, une approche multidisciplinaire ainsi qu’un équilibre entre trouver la cause à l’origine d’un accident vasculaire cérébral et une prévention secondaire précise des événements neuro-vasculaires. 
 
L’un des premiers membres du Centre d’accidents vasculaires cérébraux, le Dr Tadeo, s’est engagé à améliorer en permanence le traitement des accidents vasculaires cérébraux dans cet hôpital, non seulement en standardisant les processus existants, mais aussi en mettant en œuvre de nouvelles idées. 

C’est cet engagement, combiné à son ouverture d’esprit et aux collaborations multiples entre les services de neurologie, de radiologie et des urgences, qui a finalement entraîné un changement drastique du taux de patients bénéficiant d’un traitement de reperfusion à l’ICCS – qui est passé de 6 % en 2012 à un incroyable 34,4 % en 2017. L’équipe a également consacré beaucoup d’efforts à optimiser le trajet intrahospitalier, ce qui a permis une réduction massive du délai moyen d’attente avant le traitement, qui est passé de 91 minutes (2014) à seulement 30 minutes.

Un délai de 30 minutes peut paraître normal de nos jours, mais il faut garder à l’esprit que le délai moyen d’attente avant le traitement est toujours de 90 minutes dans certains hôpitaux de la région, voire même de 160 minutes en moyenne dans certains hôpitaux. Cela permet de réaliser les énormes progrès accomplis.  

Comment cela a-t-il été possible ? Encore une fois, la réponse est simple et consiste en l’application conjointe de trois actions prioritaires :
  1. Pré-notification à l’hôpital par le Système des urgences avant l’arrivée d’un patient ayant subi un accident vasculaire cérébral
  2. Traitement du patient ayant subi un accident vasculaire cérébral dans la salle de TDM 
  3. Dispositif de soins délocalisé et priorité des analyses sanguines  

 

 

« Angels a joué un rôle essentiel pour motiver toute l’équipe, transmettre la connaissance des actions prioritaires cruciales et réduire le DTN pour atteindre les excellents résultats des derniers mois, avec plus de 90 % des patients traités avant 45 minutes ! »- Dr Carlo Sebastiano Tadeo


Sans se satisfaire de ces progrès impressionnants, qui comprenaient un certificat Or et deux certificats Platine ESO-Angels Award remportés au cours des trois derniers trimestres, le Dr Tadeo et toute l’équipe de l’Unité neuro-vasculaire s’efforcent désormais de relever un nouveau défi pour améliorer davantage encore les résultats pour la santé de leurs patients. L’équipe de soins infirmiers de l’Unité neuro-vasculaire, dirigée par Sofia Ceruso, a décidé d’adhérer au prestigieux projet européen Quality in Acute Stroke Care (QASC) pour mettre en œuvre les protocoles FESS « Fever, Sugar and Swallowing » [Fièvre, sucre, déglutition] dans l’Unité neuro-vasculaire.
 
Dans un pays où les taux de traitement sont souvent très élevés, mais où les délais de traitement sont encore beaucoup trop élevés par rapport à ce que nous voyons dans d’autres pays, l’ICCS démontre remarquablement que c’est également possible en Italie. 

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software