Aller au contenu principal

Une étoile montante

Roumanie



D’après le rapport « The Burden of Stroke » (le fardeau de l’AVC), en 2015, seulement 1 % des patients roumains ayant subi un AVC avaient accès au traitement dans les unités neuro-vasculaires.

En l’absence de données épidémiologiques fiables, on estime que la Roumanie devrait établir une centaine d’hôpitaux prêts à la prise en charge des AVC afin de donner à tous les patients AVC roumains la possibilité de recevoir les soins qu’ils méritent.

Ce que nous avons constaté dans de nombreux pays en développement, c’est qu’il y a des raisons bien établies pour expliquer la situation, mais nous avons également vu que des objectifs de développement aussi drastiques sont possibles lorsque les bonnes personnes sont enthousiastes et dévouées à la cause. Par exemple, en 2010, la Thaïlande avait établi deux unités neuro-vasculaires, l’une à Bangkok et l’autre à Phuket. Après un processus systématique d’ajout de 15 à 20 hôpitaux prêts à la prise en charge des AVC par an, la Thaïlande a été capable de fonder plus de 100 hôpitaux prêts à la prise en charge des AVC et de fournir une couverture géographique adéquate pour l’ensemble du pays. Dans notre édition précédente, nous avions parlé de la Pologne qui a réussi à faire passer le nombre de centres AVC de seulement une poignée en 2010 à 170 centres AVC aujourd’hui.

Une croissance de 1 % peut sembler une tâche décourageante, mais c’est un défi qu’un groupe de professionnels en Roumanie a relevé avec acharnement. La communauté roumaine des AVC, rassemblée par le Dr Cristina Tiu, a réussi à mettre en place une communauté, petite mais forte, avec une approche unifiée et un objectif final - ils veulent changer l’image des soins de l’AVC dans le pays.

La communauté a commencé avec 4 hôpitaux prêts à la prise en charge des AVC, desservant leurs patients dans les zones environnantes. Cependant, ils savaient que se contenter de 4 hôpitaux prêts à la prise en charge des AVC ne pourrait jamais suffire. Leur objectif d’augmenter le nombre d’hôpitaux prêts à la prise en charge des AVC devait être abordé avec acharnement et précision. Depuis l’établissement de leurs objectifs, ils ont déployé des efforts incessants pour développer la communauté des AVC en Roumanie. Dr Tiu a entretenu, façonné et pris soin d’une communauté des AVC unifiée, encourageant tout le monde à travailler ensemble dans le but d’améliorer la qualité des soins de l’AVC en Roumanie. En tant que communauté, ils sont restés concentrés, dévoués et n’ont pas dévié ou abandonné ce qu’ils veulent accomplir.

Au début de cette année, la Roumanie a réussi à doubler le nombre de centres AVC dans le pays atteignant un total de 10 centres. Cela n’a pas été un résultat facile à atteindre car il y a eu des défis à relever tout au long du parcours, cependant avec l’introduction de l’Initiative Angels et l’aide de l’Angel locale, Ligia Bălănean, l’élan et la motivation ont atteint un sommet sans précédent. Huit autres hôpitaux ont déjà été identifiés et travaillent d’arrache-pied avec l’équipe du Dr Tiu pour être reconnus comme étant prêts à la prise en charge des AVC. De nombreux hôpitaux ont également commencé à enregistrer leurs données sur le traitement des AVC dans le registre ResQ, et en mai, lors du congrès de l’ESOC, l’hôpital clinique des urgences d’Oradea a été l’un des premiers hôpitaux à recevoir le prestigieux Prix Or des Angels Awards ESO pour la qualité de leur prise en charge selon leurs données ResQ. L’équipe a organisé une formation destinée au personnel infirmier spécialiste de l’AVC de tout le pays et réalise des simulations de patients fictifs pour optimiser leurs propres parcours de traitement.



Avec leur courbe de croissance actuelle, il est certain que le niveau de soins de l’AVC se développera encore dans les années à venir.

Au nom de tous les patients qui recevront un traitement optimal de l’AVC en Roumanie, nous aimerions remercier la communauté roumaine des AVC pour avoir travaillé contre vents et marées pour leur donner une seconde chance à la vie.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software