Aller au contenu principal

Placer la barre

Afrique du Sud



Les pilotes passent des heures, tous les ans, sur des simulateurs pour automatiser les tâches quotidiennes et se préparer à ces éventualités auxquelles vous ne voulez pas vraiment faire face dans le ciel pour la première fois. Nous prenons tous l’avion tous les jours parce que nous sommes réconfortés par ce fait. Les patients ne devraient-ils pas avoir la même confiance dans les compétences des médecins quand ils traitent un AVC, alors qu’ils se sont entraînés inlassablement à le traiter jusqu’à ce que tout soit parfait.


Il y a des preuves grandissantes de la valeur de l’apprentissage basé sur l’expérience et en particulier de la formation basée sur la simulation. Tahtali, D. (2016) a récemment montré qu’ils étaient capables d’atteindre un délai moyen d’attente avant traitement de moins de 30 minutes en effectuant des « simulations de patients fictifs » dans leur unité.

Nous avons vu par nous-mêmes la valeur de la formation basée sur la simulation dans la prise en charge de l’AVC dans le centre de simulation du Dr Mikulik, à Brno, en République tchèque. Nous avons donc décidé que nous devions trouver un moyen de l’inclure dans notre boîte à outils. Nous voulions faire des simulations à l’hôpital pour que les équipes spécialistes de l’AVC suivent la formation dans leur propre environnement. Nous avons donc développé un pack de simulation comprenant un scénario de patient et deux simulations de patients fictifs enregistrées sur des caméras GoPro, divisées par un atelier multidisciplinaire pour étudier la vidéo et convenir des points à améliorer. Armés de nos nouvelles caméras et enthousiastes par les possibilités qu’offre ce type de formation, nous nous sommes mis à tester notre nouvelle démarche dans le pays dans lequel l’Initiative Angels a ses racines, l’Afrique du Sud.

Pour être tout à fait honnêtes, en allant en Afrique du Sud, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Nous savions que le délai moyen d’attente avant le traitement en Europe, d’après les données du SITS, était d’environ 80 minutes, mais nous n’avions aucune idée du progrès réalisé par l’Afrique du Sud. La seule référence que nous avions était une simulation que nous avions faite dans un hôpital du Cap en novembre 2016 avec des résultats phénoménaux.

L’hôpital a réussi à atteindre un délai d’attente avant traitement d’environ 35 minutes lors de la première session et a ensuite réussi à réduire de moitié ce délai après les discussions lors de la deuxième simulation. Cela aurait pu être une exception, cependant. Gardez à l’esprit que l’Initiative Angels, ou l’Initiative MyStroke telle qu’elle était appelée jusque-là, n’avait été mise en œuvre dans le pays que depuis 2014.

Nous avons réussi à réaliser des simulations dans 13 hôpitaux à travers le pays, en une journée. Au fur et à mesure que les résultats ont commencé à tomber des différents consultants éparpillés à travers le pays, nous ne pouvions pas croire à ce que nous avions découvert. La moyenne des 13 hôpitaux pour la première simulation était d’un peu plus de 30 minutes et les hôpitaux ont réussi à atteindre des délais d’attente avant traitement inférieurs à 20 minutes dans la deuxième simulation, sans exception. Gardez à l’esprit que c’est un pays qui n’avait que 4 centres AVC il y a deux ans.

Nous avons beaucoup appris sur la façon de gérer ces simulations d’un point de vue technique et si nous avions des doutes quant à l’applicabilité pratique de ces simulations dans la vie réelle, ils se sont envolés deux jours plus tard. Un des hôpitaux qui avait un record personnel de 47 minutes avant les simulations, a traité un vrai patient AVC deux jours après la simulation en seulement 31 minutes.

Nous avons quitté l’Afrique du Sud impressionnés par l’expérience et motivés pour raconter aux hôpitaux en Europe que si un petit pays avec peu de ressources et un tas de nouveaux hôpitaux prêts à la prise en charge de l’AVC peuvent le faire en moins de 30 minutes en moyenne, chaque hôpital devrait pouvoir le faire en Europe.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software