Aller au contenu principal

Multiplier les chiffres par deux ? Plutôt par trois

Roumanie


Lors de l’une de nos éditions précédentes du Parcours Angels, nous avons évoqué les défis auxquels la Roumanie est confrontée, un pays où, depuis 2015, seulement 1 % des patients ayant été atteint d’un AVC avaient accès à un traitement dans les unités neuro-vasculaires. Nous avons mentionné les progrès étonnants qu’ils ont réalisés depuis qu’ils ont intégré la communauté Angels en recrutant, en identifiant et en soutenant plus d’une douzaine d’hôpitaux en capacité d’assurer une thrombolyse ; ils constituent essentiellement les éléments constitutifs du réseau roumain des soins de l’AVC.

Nous sommes ravis d’annoncer qu’au cours des derniers mois, la Roumanie a connu une période encore plus fructueuse en ce qui concerne le développement du réseau AVC et du programme national. 

Ayant reconnu que l’augmentation alarmante du nombre de patients ayant été atteint d’un AVC aigu, pouvant aller jusqu’à 60 000 patients par an, peut et doit être arrangée, le ministre de la Santé roumain et la Société de neurologie ont récemment mis en place un projet national qui prévoit la mise en place d’un traitement interventionnel pour les accidents vasculaires cérébraux ischémiques aigus dans tous les services des urgences des hôpitaux du pays. 

Avec la mise en œuvre de ce projet dès le 1er janvier 2019, la Roumanie devrait bénéficier de l’expansion la plus rapide du réseau AVC en Europe : tripler le nombre de centres AVC, passant de 14 à plus de 40 en l’espace de quelques mois seulement.

Naturellement, une telle expansion rapide s’accompagne d’obligations importantes, notamment : l’implication des nouveaux centres dans la communauté AVC, la normalisation et la mise en œuvre du protocole national sur l’AVC dans chaque hôpital, la formation des médecins et du personnel infirmier, le soutien administratif et bien d’autres aspects. 

L’Initiative Angels continuera, bien entendu, de jouer son rôle au cours de cette période passionnante en apportant un soutien à tous les niveaux possibles sur le terrain. Nous accueillerons le deuxième atelier national de l’Initiative Angels en novembre de cette année, en collaboration avec la Société de neurologie, dans le but d’aider les nouveaux hôpitaux à se préparer à l’AVC. 

Ce qui semblait un processus impossible, qui a commencé d’un état initial de désespoir, s’est appuyé dessus et s’est développé en un plan concret pour le réseau AVC dans le pays, impliquant tous les principaux acteurs dans un cercle vertueux.



L’autre nouvelle extrêmement intéressante est que l’hôpital clinique du comté d’Arad est devenu le 14e centre en Roumanie pratiquant des thrombolyses chez les patients ayant été atteint d’un accident vasculaire cérébral ischémique aigu éligible, après avoir traité son premier patient en juillet. Deux autres hôpitaux en Roumanie (l’hôpital des urgences du comté de Cluj Napoca et l’hôpital clinique des urgences d’Oradea) ont récemment été récompensés par les Prix Or dans le cadre du programme Angels Awards ESO. Cette récompense est imminente pour de nombreux autres. 

L’effet boule de neige est déjà visible et le soutien de toutes parts est tangible : la Société de neurologie, les services des urgences, les radiologues et même les médias de masse.

Nous sommes extrêmement impressionnés par le dévouement et les efforts déployés par toutes les parties impliquées, en particulier la Société de neurologie sous la direction de la Dre Christina Tiu, pour avoir initié cette conversation avec le gouvernement roumain et pour avoir monté un dossier aussi convaincant en utilisant les données du registre ResQ et du registre national roumain pour convaincre de la mise en place de ce projet. 

Nous sommes fiers de participer à cette initiative nationale et nous continuerons de la soutenir par tous les moyens. Les projecteurs sont braqués sur la Roumanie.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software