Aller au contenu principal

Réaliser l’impossible avec l’Initiative Angels

Portugal
Par Dulce Gonçalves, Nuno Ferreira, Teresa Mesquita - Unidade AVC Centro Hospitalar Lisboa Ocidental 


 

Notre unité neuro-vasculaire (UNV) a déjà fait un long chemin depuis son ouverture en 2008. Après avoir relevé les défis inévitables auxquels est confrontée la mise en œuvre de tout nouveau projet, l’équipe était prête à poursuivre l’amélioration de la qualité de son travail, la satisfaction des besoins des patients, ainsi que le suivi des progrès rapides réalisés au cours des dernières années dans le traitement de la phase aiguë. 

Lorsque nous avons pris contact avec l’Initiative Angels, nous y avons vu une occasion d’améliorer les interventions pour les AVC dans notre hôpital. En plus d’une formation rafraîchissante sur l’accident vasculaire cérébral et les connaissances qu’elle offre, nous avons été séduits par la façon dont l’initiative établit des objectifs quantifiables, devenant une motivation pour tous les membres de l’équipe.  

Cette initiative a renforcé notre esprit d’équipe au service d’un objectif qui accorde la priorité aux soins des patients. La définition du parcours d’un patient ayant présenté un accident vasculaire cérébral, avec également le pré-établissement des divergences potentielles et les actions correspondantes, a permis à tous les éléments de la chaîne de la prise en charge de l’AVC de savoir exactement quel rôle ils jouent dans ce processus. 

Après avoir déjà passé en revue et modifié plusieurs listes de contrôle et procédures mises en pratique dans l’UNV, nous avons procédé à l’analyse et à l’évaluation du parcours du patient en réalisant une simulation de code AVC. La simulation nous a permis d’identifier plusieurs étapes clés qui devaient être modifiées afin d’améliorer les délais d’attente avant la prise en charge. 

L’un des premiers changements consistait à demander à l’équipe de l’UNV de rencontrer le patient lors de l’admission à l’hôpital. Nous avons compris l’importance des liens entre tous les intervenants, de l’admission au service des urgences, à la procédure de tomodensitométrie, jusqu’à l’admission dans l’UNV. Ainsi, toutes les équipes médicales et infirmières du service des urgences, de l’UNV et du service de radiologie ont été impliquées afin d’améliorer la relation et la compréhension entre tous les intervenants et, ultimement, de réduire le délai de la prise en charge du patient jusqu’au début de la thérapie fibrinolytique dans la salle de TDM, si indiquée. 

 

Lorsque nous luttons tous pour la même cause, nous pouvons obtenir des résultats que nous considérions impossibles au départ. Nous sommes très fiers de pouvoir dire que nous avons réussi à abaisser le délai d’attente avant la prise en charge à un record de 14 minutes. L’essentiel est de toujours tenir compte du point de vue du patient, qui risque de perdre d’importantes capacités fonctionnelles, ce qui le priverait de son indépendance et de sa dignité. 

L’Initiative Angels nous a aidés à changer notre façon de penser - de ne cesser de réfléchir à la façon de nous améliorer. Aujourd’hui, nous estimons qu’il faut sortir de l’hôpital et initier des interventions dès la phase préhospitalière, notamment par le biais de sessions de partage de connaissances en collaboration avec les pompiers, avec lesquels nous travaillons fréquemment. La connaissance du grand public sur l’AVC et la façon de l’identifier est une autre préoccupation, que nous visons à améliorer en participant à des événements liés à la santé dans des écoles. Enfin, nous voulons être toujours prêts à recevoir et à traiter les patients de la façon la plus efficace possible, ce que nous atteindrons en réexaminant constamment nos procédures sur le code AVC, peu importe à quel point nous pensons être déjà « bons ». 

Grâce à l’Initiative Angels et de concert avec elle, nous estimons qu’il est plus facile de réaliser nos objectifs - améliorer les soins de l’AVC dans l’intérêt de nos patients. 

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software