Aller au contenu principal

Le parcours de Balassagyarmat

Hongrie

Notre service de neurologie et d’AVC est situé à l’hôpital Kenessey Albert de Balassagyarmat, en Hongrie. Cette année, notre hôpital a été récompensé par le prix Angels Diamant de l’Organisation européenne de l’accident vasculaire cérébral, pour l’amélioration et les résultats remarquables obtenus dans les soins de l’AVC aigu. Il a fallu beaucoup de temps et d’efforts pour y arriver. Le taux de recanalisation des patients victimes d’AVC ischémique aigu était de 9,6 % en 2014. Aujourd’hui, en 2020, il est supérieur à 30 %. Le délai médian d’attente avant la prise en charge était de 87 minutes en 2014 ; il a diminué à 19 minutes en 2020. 

équipe spécialiste de l’accident vasculaire cérébral


Au cours des premières années, nous avons dû insister auprès de nos médecins sur le fait que chaque patient compte. En d’autres termes, tous les patients victimes d’un AVC ischémique hyperaigu qui présentent des symptômes potentiellement invalidants et qui ne présentent pas de risque hémorragique doivent être éligibles au traitement. Aux États-Unis, on affirme que la thérapie de recanalisation est destinée à tous les patients qui ont un pouls. Au fur et à mesure que notre nombre de cas a augmenté et que notre expérience s’est enrichie, nous avons pu commencer à prêter une attention sérieuse aux paramètres relatifs au temps de traitement, comme le délai entre l’arrivée et la prise en charge, car c’est l’un des principaux facteurs de résultats favorables. En poussant nos collaborateurs et le système à évaluer et traiter les patients plus rapidement dans notre routine habituelle, nous n’avons pu obtenir que de légers résultats. 

simulation

En 2016, nous avons été contactés par l’Initiative Angels, qui nous a aidés à surveiller les processus de nos soins quotidiens de l’AVC afin de nous améliorer. La première leçon que nous avons apprise était que nous devions surveiller nos données. La deuxième leçon était que nous avions besoin d’un changement de paradigme dans l’organisation des soins de l’AVC aigu. Certains de nos médecins et infirmiers/ières ont assisté à une formation de simulation vidéo dans laquelle nous avons observé ce que nous faisions de façon incorrecte et constaté la façon d’améliorer et d’accélérer le processus. Le changement de paradigme mentionné ci-dessus était l’application pratique du modèle d’Helsinki dans notre hôpital. Les résultats de l’Hôpital universitaire d’Helsinki semblaient utopiques auparavant. Nous avons simplifié avec succès le processus de traitement en éliminant les étapes inutiles précédant le traitement et nous avons optimisé les éléments restants. Nous avons surveillé nos données et avons fourni un retour d’information immédiat pour les équipes spécialises de l’AVC préhospitalières et hospitalières, ainsi que quotidiennement. 

Cette extraordinaire équipe spécialiste de l’AVC est un parfait exemple de la façon dont une réflexion innovante sur les soins de l’AVC, la volonté de s’améliorer constamment et un excellent travail d’équipe peuvent avoir des résultats si remarquables. Nos équipes ont d’abord reçu un Prix Or, mais elles n’ont pas voulu s’arrêter là. Elles se sont efforcées d’atteindre le plus haut niveau d’excellence et ont continué à révolutionner les choses. En 2020, elles ont atteint le statut Diamant en réduisant le délai d’attente avant la prise en charge de plus de la moitié par rapport à l’année précédente, et en améliorant significativement leurs taux de recanalisation par rapport aux années précédentes. Et maintenant qu’elles sont au plus haut niveau, nos équipes continuent toujours d’apprendre et sont toujours désireuses de recevoir de nouvelles formations - Kinga Nedda Pete, Consultante Angels hongroise

À présent, presque tous les patients arrivent après une prénotification du service des urgences et un neurologue attend le patient à la porte d’accès du service des urgences. Tous les patients sont immédiatement transférés dans la salle de TDM sur le brancard du service des urgences. Pendant ce court parcours, les antécédents médicaux, la liste des médicaments et les détails de l’attaque sont recueillis. Dans la salle de TDM, la première étape est la mesure de la tension artérielle, pour éviter un retard s’il s’avère nécessaire d’administrer un traitement par voie intraveineuse pour abaisser la tension artérielle. La deuxième étape est un bref examen médical/neurologique. La troisième étape consiste à effectuer une TDM de la tête sans contraste et à l’évaluer rapidement (moins de 60 secondes). Dès que la décision de traitement est prise, le traitement commence. Les prélèvements sanguins, l’angiographie par TDM, etc. ne sont réalisés qu’après le début du traitement. 
 

En conséquence, nous avons pu réduire énormément notre délai d’attente avant la prise en charge et nous avons finalement obtenu ce prix fantastique. J’aimerais saluer ici les efforts conjoints de notre équipe spécialiste de l’AVC, du personnel des SMU et, enfin et surtout, des représentants hongrois et tchèques de l’Initiative Angels. - Dr. Krisztián Pozsegovits, directeur de la neurologie

 prix

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software