Aller au contenu principal

Adopter la nouvelle normalité - Partie II

Espagne

Équipe de l’AVC de l’Hôpital Cruz Roja de Cordoue

L’hôpital Cruz Roja de Cordoue en Espagne devait commencer à traiter les victimes d’AVC en juin 2020. La consultante Angels Alicia Arjona avait déjà commencé à travailler avec eux depuis la fin janvier, mais comme avec la plupart des activités qui concernent les hôpitaux traitant les patients atteints de la COVID-19, cette activité a été mise en attente en raison de la pandémie. 

Fin mai 2020, après l’assouplissement des restrictions par le gouvernement espagnol, nous avons convenu d’aller de l’avant avec leurs formations multidisciplinaires, en commençant par la phase hyper-aiguë. Certaines mesures supplémentaires de préparation ont dû être prises pour respecter les consignes de sécurité, par exemple s’assurer qu’il y avait suffisamment de place pour que chaque participant soit installé à une distance sûre des autres, fournir du gel hydroalcoolique et des masques, mesures qui ont toutes été assez faciles à gérer.

Formation sur l’AVC à l’hôpital Cruz Roja de Cordoue

Lorsque la formation sur la phase suraiguë a eu lieu, la réglementation espagnole n’autorisait que 30 personnes dans une même salle. Il y avait 60 participants, comprenant des médecins, radiologues, infirmiers/ères et même des brancardiers ; il a donc fallu faire la formation deux fois (les 20 et 21 mai) dans une salle pouvant accueillir 100 personnes. 

Les formations sur les phases aiguë et post-aiguë ont été réalisées le 4 juin, et à ce moment-là, les restrictions étaient augmentées à 50 personnes par salle ; nous avons donc été en mesure d’accueillir tous les participants (principalement des infirmiers/ères) ensemble. 

Tout au long de ces séances plénières, tenues après leurs heures de travail, tous les participants ont clairement montré leur engagement et ils se sont eux-mêmes fixé un objectif DTN moyen de 25 minutes ! 

Équipes d’ambulances pendant la simulation d’un AVC à l’hôpital Cruz Roja de Cordoue

Le 9 juin, l’équipe a mené deux simulations qui ont pris en compte deux scénarios : arrivées avec et sans prénotification des SMU, et patients confirmés positifs ou négatifs pour la COVID-19. Les simulations ont aidé les membres de l’équipe à évaluer les différents parcours qu’ils avaient préparés pour les différents scénarios, par exemple, accueil des patients dans la zone rouge et parcours alternatif vers la TDM pour les patients confirmés ou soupçonnés d’avoir été infectés par le virus. Dans l’ensemble, tout le monde a été satisfait du protocole qui avait été développé et du temps de DTN simulé de 15 minutes qui en a découlé.

Simulation d’un AVC à l’Hôpital Cruz Roja de Cordoue

Le 10 juin, l’hôpital Cruz Roja est officiellement devenu le troisième hôpital prêt pour la prise en charge des AVC de Cordoue, où il n’y a qu’un seul centre complet et deux autres centres de traitement. Il a également été inclus dans le réseau des SMU, ce qui est assez rare pour un hôpital privé en Espagne, grâce à son engagement étroit avec les SMU locaux tout au long des processus de formation et de préparation. Un avantage supplémentaire inattendu : l’hôpital avait également décidé de convertir l’espace de soins intensifs actuel pour les patients COVID-19 en une unité pour AVC ! 

Pour nous, ces deux récits nous rappellent que, en tant qu’Angels, nous devons toujours être prêts à nous adapter à notre environnement pour le bien des victimes d’AVC. En effet, cette pandémie mondiale est un problème grave et il est facile de se laisser happer par les préoccupations qu’elle engendre. Espérons que ces expériences du Portugal et de l’Espagne soient utiles pour nous rappeler qu’il est de notre devoir de toujours penser aux victimes d’AVC, et pas seulement de COVID-19, et que si nous ne l’avons pas encore fait, il est temps de nous réadapter à la nouvelle normalité. 
 

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software