Aller au contenu principal

L’histoire du papillon à l’Hôpital Příbram

République tchèque

Le papillon est une merveilleuse créature qui atteint son bel aspect final uniquement après avoir traversé plusieurs étapes de son cycle de vie. Au cours de ces étapes, le papillon a besoin d’une quantité suffisante de nutriments et de matières pour se développer, ainsi que de l’aide de son environnement. Dans certains hôpitaux, nous observons un « cycle de vie » très semblable. Parmi les exemples d’amélioration de la qualité des soins des AVC, on peut citer les mesures prises par le Regional Hospital de Příbram en République tchèque.  

L’histoire a commencé lorsque l’hôpital, conjointement avec le consultant d’Angels Initiative, a réalisé deux séries de simulation en janvier 2020 avec pour objectif d’améliorer les soins de l’AVC pour les patients. Selon les observations faites lors des simulations, l’équipe a préparé et mis en œuvre un plan d’action pour les soins de l’AVC à mettre en pratique étape par étape au cours des semaines suivantes. Tout d’abord, une optimisation des soins préalables à l’arrivée à l’hôpital local semblait être essentielle. Les modifications ont été principalement axées sur les besoins et le contenu de la notification préalable, composée du partage d’informations entre le département de neurologie et les professionnels des SMU avant l’arrivée d’un patient victime d’un accident vasculaire cérébral au centre d’AVC.

Simulation avec patient factice

  Formation par simulation avec un patient victime d’AVC factice à l’hôpital Příbram

Une réunion pluridisciplinaire était essentielle afin de définir les rôles de tous les services impliqués : SMU locaux, USI, urgences, service de radiologie et de neurologie et la direction de l’hôpital. Depuis lors, les professionnels des SMU notifient préalablement le centre d’AVC en conséquence avec des appels structurés contenant toutes les informations pertinentes sur les patients suspectés de faire un AVC, ce qui permet à l’équipe de soins de l’AVC toute entière de se préparer et de préparer une TDM avant l’arrivée du patient. Les ambulanciers paramédicaux accompagnent le patient directement à la salle de TDM dès son arrivée et restent disponibles pour un transport secondaire au cas où le patient nécessiterait un autre traitement dans un centre d’AVC complet, plus grand. La mise en œuvre de ces mesures réduit significativement le délai nécessaire au diagnostic et à l’instauration du traitement. Dr Jaroslav Machocontreký, chef des services SMU locaux, se félicite de la coopération : 

« Les changements mis en œuvre ont significativement simplifié et amélioré les soins de l’AVC dans toute la région. Les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral en bénéficient le plus car les professionnels SMU communiquent chaque cas directement avec le neurologue du centre d’AVC, ce qui augmente la qualité des soins préalables à l’arrivée à l’hôpital, en particulier en termes d’orientation ultérieure du patient. L’autre effet, mais non des moindres, de la collaboration entre les SMU et l’hôpital est une amélioration mutuelle des partenariats entre les auxiliaires médicaux et le personnel de l’hôpital. »

Un changement fondamental est également survenu au niveau de la charge de travail du personnel infirmier du service des urgences. Le personnel infirmier contribue maintenant de manière active au traitement de l’AVC aigu comparativement au rôle principalement administratif qu’il tenait auparavant. 
Mgr. Lenka Pátková, chef du service d’urgence, réagit : 

« Selon les recommandations issues de la formation par simulation, nous avons mis en place un certain nombre de changements durant l’admission des patients victimes d’AVC. Actuellement, les infirmiers sont bien informés par les professionnels SMU sur l’heure d’arrivée des patients par l’intermédiaire du neurologue. Les infirmiers accompagnent également les patients directement en salle de TDM où ils diluent et administrent le traitement. De plus, la réunion de partage d’expérience a eu lieu avant la mise en œuvre des modifications du parcours de prise en charge de l’AVC du personnel infirmier. Mgr Tereza Koláčná, infirmière en chef du centre d’AVC spécialisé de l’hôpital universitaire Motol, nous a fait part de son expérience de travail dans le cadre des soins infirmiers de l’AVC aigu et des soins infirmiers post-AVC aigu. Cela a ensuite été complété par une formation pratique sur la façon d’administrer correctement le traitement »

Pluridisciplinarité
                 Équipe pluridisciplinaire de l’AVC de l’Hôpital Pribram                                          

Les radiologues examinent désormais les patients victimes d’AVC avec la priorité la plus élevée et jouent un rôle crucial dans le diagnostic de l’accident vasculaire cérébral aigu. Actuellement, l’administration du traitement est mise en œuvre à l’intérieur de la salle de TDM, immédiatement après la TDM. Leur présence pendant un examen d’imagerie peut également significativement accélérer et affiner la rationalisation d’un transport secondaire, si nécessaire. 

Il y a un élément essentiel dans la coordination de l’ensemble de cette équipe de soins de l’AVC pluridisciplinaire et le choix du traitement. Il est fondé sur les bonnes décisions du Neurologue en charge. Dr Helena Hlaváčová, chef du service de neurologie, compare les résultats de la qualité des soins de l’AVC : 

« Nous sommes en mesure de comparer les données avant et après optimisation du parcours de soins de l’AVC grâce aux rapports du registre national RES-Q. La durée moyenne de l’administration du traitement que l’on appelle délai d’intervention après admission (DTN), un indicateur clé de la qualité de l’hôpital des soins après un AVC, était de 60 minutes avant l’optimisation du parcours de soins de l’AVC. En mars 2020, après l’optimisation du parcours, le DTN moyen a chuté de façon spectaculaire à 21 minutes. Ainsi, l’hôpital Příbram s’est propulsé de la toute dernière place jusqu’à une valeur supérieure à la moyenne de la totalité des centres de République tchèque, en seulement quelques semaines ». 

Graphique au départ

Délai d’intervention après admission (administration du TIV) dans le rapport national RES-Q avant l’optimisation du parcours de soins 

Graphique actuel

Délai d’intervention après admission (administration du TIV) dans le rapport national RES-Q après l’optimisation du parcours de soins

Les coûts financiers d’une amélioration aussi spectaculaire sont extrêmement faibles : juste un moniteur de coagulation au chevet du patient et un injecteur automatisé. Un grand nombre de changements importants était nécessaire ; un changement dans les procédures existantes, dans les mentalités des personnes et dans la motivation à participer activement de toutes les parties prenantes susmentionnées Nous avons de la chance d’avoir été témoins du développement progressif de ce cas exemplaire d’hôpital « papillon », l’hôpital Příbram, dans lequel une amélioration significative de la qualité des soins de l’AVC a été obtenue simplement grâce au souhait de changer. Le changement a été le plus bénéfique pour les patients. 
 

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software