Aller au contenu principal

Notre première thérapie de recanalisation

Argentine
Par le Dr Federico Giner, Luis C. Lagomaggiore Hospital 



Le 24 janvier 2019 sera sans aucun doute un jour historique pour notre hôpital.

Traitant environ 11 000 patients par an, le Luis C. Lagomaggiore Hospital est le deuxième hôpital public le plus important accueillant des patients adultes dans la province de Mendoza, Argentine. Toutefois, jusqu’à la fin de l’année 2018, aucune thérapie de recanalisation systémique n’avait été mise en place pour les patients ayant subi un accident vasculaire cérébral ischémique.

Fort heureusement, grâce à un bel effort et à l’aide inestimable de l’initiative Angels, le personnel de notre hôpital a reçu sa première formation sur la prise en charge des patients ayant subi un accident vasculaire cérébral ischémique aigu le 18 janvier 2019. 

Ces sept heures ont été intenses, sous la direction de deux des meilleurs experts du pays, le Dr Adolfo Savia et le Dr Cristina Zurrú. La formation présentait les principaux points de la prise en charge de ces patients, sur la base d’informations et d’expériences pratiques.

L’un des principaux points à mettre en avant est l’engagement et le soutien du personnel de l’hôpital, car la formation a été suivie par 85 personnes de différents services, notamment des médecins et des infirmiers des soins intensifs, du service Neurologie, de la clinique, du service Cardiologie et des urgences, ainsi que des techniciens de laboratoire et d’imagerie, des portiers, des membres du personnel administratif et de la direction, tous œuvrant pour le bien commun. 

À la fin de la journée de formation, nous avons procédé à une simulation en conditions réelles. L’équipe spécialiste des accidents vasculaires cérébraux a réussi l’évaluation et le traitement d’un patient simulant un AVC, avec un délai d’attente avant le traitement de 22 minutes et 33 secondes, un résultat dont personne à l’hôpital n’aurait osé rêver jusque-là. 

Mais nous savions que le vrai test aurait lieu lorsqu’un patient réel se présenterait. Et bien entendu, nous n’avons pas dû attendre longtemps. 

Il n’a fallu que six jours pour qu’un patient avec une suspicion d’accident vasculaire cérébral ischémique aigu se présente aux urgences. Les premiers symptômes étaient apparus 40 minutes plus tôt. Le code AVC a été activé immédiatement. À son arrivée dans le service de Neurologie, le patient avait déjà été évalué par le personnel des urgences, et deux voies IV périphériques avaient été posées. Une évaluation rapide a été suivie par une tomodensitométrie cérébrale. Le patient a été transféré immédiatement à l’unité de soins intensifs où l’équipe a commencé la thérapie de recanalisation. 

C’était donc notre première thérapie de recanalisation intraveineuse, avec un délai d’attente avant le traitement de 41 minutes ! Ce chiffre va certainement s’améliorer à mesure que l’équipe traitera de nouveaux patients et gagnera en expérience. En tout cas, ce chiffre n’est vraiment pas mal du tout pour un premier cas réel ! 

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software